Politique idées

Institutions: qui veut le pouvoir personnel?!

Nous sommes dans un régime présidentialiste, type Amérique du Sud, le fondateur De Gaulle s'est arogé tous les pouvoirs mais lui avait un honneur et kan il a été désavoué en 1969, il est parti.
C'ETAIT la souveraineté au Peuple. Depuis les autres gardent bien leurs fesses o cho kils soient désavoués ou pas, il y a eu 9 réferendum depuis la naissance de la Vè République, les révisions de la Constitution sont votéees a 99% au Congrés. Pendant cinq ans, le pouvoir du Peuple est confisqué!
Qui peut croire qu'elle veut le pouvoir personnel, elle? Les propositions qu'elle fait sur le rôle du Parlement, le non cumul des mandats, la promesse de donner la Présidence de la commission des Finances à l'opposition....
L'autre ce serait 5ans avec le MEDEF. Kant au troll, il a pondu son programme ce matin, il n'est pas trés rapide...


Avec Sarko c'est 5 ans avec le MEDEF, le Peuple esclave vous voulez sa? Ou les socialistes qui régulent le libéralisme pour les exclus? La démocratie participative, le renforcement du Parlement au détriment du Président. La démocratie participative, ce sont des pétitions d'initiative populaire pour discuter les lois et des réferendum plus nombreux.
Sous la Vè République, on a eu que neuf réferendum depuis le début, 99% des révisions de la constitution passent par le Congrés, c'est l'arnaque, le Peuple est écrasé ce qui crée des tensions, réapropriez vous le pouvoir!

Supprimer le cumul des mandats. Promouvoir des hommes te des femmes d'expériences diverses, mettre en avant des français représentatifs de la diversité.


la VIe République, c'est plus de pouvoir au parlement, la suppression du cumul entre un mandat de député et un mandat local, un Etat impartial ou les nominations seront faites par le parlement à la majorité des 3/5, une démocratie sociale avec une négociation avant toute réforme sociale et la représentation des salariés dans les conseils d'administration des entreprises. c'est aussi la démocratie participative: la présidente de la république rendra compte chaque année de la mise en œuvre du pacte présidentiel. Toute proposition de loi ayant reçu un million de signatures de citoyen sera examiné par le parlement.

Ségolène Royal propose une organisation plus démocratique et plus efficace des institutions garantissant l'impartialité de l'Etat.

La VIème République repose sur quatre piliers :

1) Une démocratie parlementaire revivifiée :

- Instauration du mandat parlementaire unique

- Suppression du droit de veto du Sénat

- Suppression du vote bloqué et du 49-3 pour les lois ordinaires

- La présidence de la commission des finances sera confiée à un membre de l'opposition

- Le Président de la République ne présidera plus le Conseil Supérieur de la Magistrature. Les membres du CSM et de la nouvelle Haute Autorité du Pluralisme seront désignés par le Parlement à la majorité des 3/5ème afin de garantir réellement leur indépendance.

2) Une véritable démocratie sociale

- Négociation et concertation préalable à toute réforme en matière sociale

- Promotion d'un syndicalisme de masse

- Représentation des salariés dans les conseils d'administration des entreprises

3) La démocratie participative

- La Présidente de la République rendra compte chaque année de la mise en œuvre du Pacte présidentiel.

- Toute proposition de loi ayant recueilli la signature d'un million de citoyens sera examinée par le Parlement.

- Création de jurys citoyens pour discuter de la mise en œuvre des politiques publiques et les évaluer, budgets participatifs dans les collectivités locales.

4) Une démocratie territoriale aboutie

- Clarification des compétences pour mettre fin aux superpositions et aux gaspillages,

- Péréquation des ressources entre collectivités locales,

- Prise en charge par les régions de la remise à niveau des bâtiments et des résidences universitaires et des prisons.

Cette réforme des institutions sera soumise à référendum à l'automne 2007

Parlement: Aucune directive ne peut être transposée en droit français sans un vote du Parlement. Toutes les directives européennes ont reçu l'accord du gouvernement avant d'être conclues. Il faut donc donner au parlement un droit de regard sur la définition des positions du gouvernement à Bruxelles avant que les directives soient conclues. Dans ce domaine aussi nous revaloriserons le rôle du Parlement. Lees directives non acceptées au Parlement rentrent dans l'ordonnancement juridique par le haut, en faisant une révision de la Constitution (22 depuis le début de la Vè République, inflation du nombre de révisions depuis les accords de Maastricht en 1992).

La supression du cumul des mandats qui fera de la place aux jeunes de toutes origines et permettra d'achever l'evolution de la parité.



29/03/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres