Politique idées

Les traites négrières

200 millions d'africains

tués par la traite européenne. Non 200 milliards, lol. Et en plus c'était un génocide, c'est-à-dire (si on connaît la définition du mot) une action visant à exterminer complètement un groupe ethnique. Ben oui. Les Européens voulaient tuer tous les Africains. Donc si je comprends bien, ils ne voulaient pas les réduire en esclavage. Parce que les deux hypothèses s'excluent.
Il y a eu des justifications idéologiques

mais principalement au 18e siècle. Avant cela, seuls les "mauvais traitements" (meurtre, torture, viol) sur les esclaves étaient condamnés. Et la justification fut la réponse à la condamnation de la traite par divers penseurs libéraux ou chrétiens (Eglise quaker, méthodiste, ... Les traites transahariennes et swahili ont fait à peu près autant de victimes (à elles deux) que la traite atlantique. Mais elles ont duré plus longtemps. Elles étaient en effet moins intensives et "efficaces". Les raisons sont diverses: l'Europe a commencé la traite à une époque où elle a connu un boom technologique (elle pouvait facilement organiser de longs voyages en mer sur des bateaux capables de transporter beaucoup de personnes); elle était capable aussi d'amener en grande quatité des biens dont les sociétés africaines avaient besoin et pour lesquels on acceptait de livrer des captifs; les premiers royaumes (à l'embouchure du Congo, en Angola) avec lesquelles les Européens ont étéen contact étaient instables politiquement; ils se sont complètement effondrés peu après le début de la traite et ont été remplacés par des petites entités à "économie prédatrice" où la traite jouait un rôle central. jepense que si les autres traites ont été moins "productrices", ce n'était pas lié à un souci du "il ne faut pas exagérer". S'ils en avaient eu les moyens et les débouchés (colonies), les autres acteurs des traites n'auraient pas hésité. D'autant qu'il n'y avait à cette époque NULLE PART un grand respect de ce qui est différent ethniquement, religieusement, culturellement. Bien qu'ayant la peau aussi foncée que les autres groupes ethniques de la région et parlant une langue bantu, les Swahili ne se considèrent pas comme Africains mais sont persuadés d'être d'ascendance yéménite (les premiers Européens qui les ont rencontrés les qualifiaient d'"arabisés"). Bref, je pense que la traite n'était un problème moral pour personne en 1700.
Un point intéressant est celui des sources: la traite atlantique est aussi la plus connue car c'est celle qui a laissé des archives. Il y a un livre très intéressant sur l'économie de la traite et son impact sur les côtes angolaises. L'auteur, J. MILLER, s'est basé sur les livres de comptes des marchands d'esclaves pour rédiger sa thèse.



il devrait aller faire un sondage entre le Tanganyka et la Lualaba. Dans le coin, tout le monde se souvient de Tippo Tip (alias Hamed bin Mohammed el Marjeb) et de ses vassaux avec une "reconnaissance".
Les Arabes ne sont pas les seuls
musulmans à avoir été actifs dans les traites esclavagistes en Afrique. Les Berbères ont pas mal pratiqué au travers du Sahara; idem pour les Swahili en Afrique de l'est.



par exemple te renseigner sur:
- la mobilité sociale sous l'Ancien Régime (et sur la possibilité d'entrer pour le Tiers dans les ordres privilégiés);
- la situation sociale des "serfs" au moyen âge;
- la relation féodo-vassalique, ses origines, son évolution, son sens;
les régimes d'impôts et de droits seigneuriaux qui variaient très fort d'un lieu à l'autre en France;
- l'émergence des idées libérales aux Temps Modernes;
- ...

C'était une société très différente de la notre avec un système politique inacceptable de nos jours. C'était aussi une société où tous n'avaient pas la même dignité.

Des Européens ont organisé un commerce lucratif d'esclaves au travers de l'Atlantique. Avant eux, les Swahili l'ont fait vers l'Océan indien et les berbères au travers du Sahara. Les Portugais ne recherchaient pas d'esclaves quand ils ont exploré les côtes de l'Afrique à la fin du 15e s., mais des minerais. C'est le roi des Bakongo qui leur en a proposé. La traite atlantique est née de la rencontre de deux acteurs qui avaient besoin l'un de l'autre pour diverses raisons politiques et économiques.sans ces roitelets ki vandaient leurs esclaves contre de la verroterie, rien notré été possible





 même si on parle parfois de féodalité en Afrique (par exemple pour le système politique des Azande), c'est tout dfe même très différent de ce qui se pratiquait en France au 12e siècle. Cette manie de "plaquer" le mot féodalité sur différents systèmes (chinois et japonais aussi notamment) découle d'une vision évolutionniste de l'histoire. Jusqu'assez tard dans le 20e siècle, les Européens étaient persuadés que toutes les sociétés passaient obligatoirement par les mêmes stades d'évolution, les Occidentaux étant bien entendu ceux qui avaient passé ces stades le plus vite.
Des bons auteurs pour avoie une idée de la vie des différents secteurs de la société au moyen âge et Temps Modernes en Europe: Le Goff, Duby, Heers, Leroy-Ladurie, Ariès, ..


que penses tu de la colonisation d'une bonne partie du monde

par les nervis une petite bande partie de La Mecque au VIIème siècle et qui compta parmi ses descendants les plus grands esclavagistes?

Tant qu'à faire parlons de toutes les colonisations!

L'Islam a conquis par la force des territoires qui ne lui appartenaient pas.
Mais oui les arhabs
n'ont jamais fait le commerce d'esclaves sur les côte de l'Afrique par exemple?

Et Zanzibar c'était quoi, un club Med pour Africains?

Comme les kabyles, les berbères, les touaregs pour ne citer qu'eux

qui ont été islamisés et arabisés de force.


Et la complicité des chefs de tribus locaux

qui vendaient leurs prisonniers aux esclavagistes Européens tu en penses quoi?

Parce que sans eux pas d'esclaves à déporter.

Ils sont tout autant responsables de cette infamie que les négriers venus d'Europe.

Au fait le dernier pays à avoir aboli l'esclavage est un pays d'Afrique, tu sais lequel?





La Mauritanie

Etat qui jouxte le Maroc, l'Algérie et le Mali.

En 1980 je crois.












Il y a des racistes en Europe qui traitent les Africains de "primitifs" voire de "singes". En Afrique, dans certaines régions j'ai déjà entendu des gens pousser les cris traditionnels de la chasse au singe quand ils voyaient des Batwa... (Batwa qui ont d'ailleurs été victimes d'actes d'anthropophagie en RD Congo ces dernières années).

Dans les milieux académiques tu entendras très rarement exprimées en Occident des idées qui dévalorisent la culture africaine et/ou arabo-musulmane, la qualifiant d'inférieure. Dans les milieux "afrocentristes", que ce soit en Afrique ou dans les facs américaines de seconde zone acquises à la "cause", tu apprendras que les "Blancs" (sic) sont incapables de toute innovation et qu'ils ont malignement pillé toute leur science en l'Afrique (précisément en Egypte ancienne, qui serait une civilisation "noire" (sic)). Dans les pays arabo-musulmans, ces théories-là ont peu cours. Sans doute parce que l'afrocentrisme n'est pas vraiment une théorie arabophile mais aussi très probablement parce que les Ar@bes apprécient en général assez peu d'être assimilés à l'afrique et aux Africains (une preuve sans doute de leur ouverture et de leur respect pour les personnes à peau plus foncée). Ici, le débat tourne plutôt autour de la question de l'Occident infidèle (kouffar), colonialiste et néo-colonialiste, voire soit-disant génocidaire. L'antisémitisme est également très présent et s'affiche sans honte chez de "distingués" professeurs de sciences politiques ou d'histoire. j'ai déjà entendu souvent des scholars ar@bes approuver la shoah. Je n'ai jamais entendu dans une fac française quelqu'un faire l'apologie des ratonnades.

Dans les milieux musulmans ou évangéliques, tu entendras très couramment que les incroyants ou fidèles d'une autre religion/Eglise sont taxés de "mécréants" (ou gentillesses du même style) et suspects des pires vices. Dans les milieux académiques influencés par Diop, Obenga etc., tu auras droit à une description de la civilisation "blanche" (sic !) digne de ce que l'on racontait des Africains chez nous avant guerre. J'ai quant à moi l'impression que l'Européen qui s'inquiète de la compatibilité de l'islam (par exemple) avec les valeurs de laïcité, de rationnalité, de démocratie est bien moins "raciste" que la moyenne planétaire.

http://forum.aufeminin.com/forum/societe2/__f51606_societe2-La-colonisation-europeenne-un-mal-absolu.html









26/07/2007
25 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres