Politique idées

prostitution

Oui, depuis la nuit des temps la p.te est la débauché, et la jeune fille ou femme de la société, la femme 'bien', fréquentable. Oui, certaines fréquantables ont des comportements bien pire que ceux d'une femme dite 'p.te', puisque pour peu qu'un homme ait un beau discours rodé, la bonne stratégie et quelques petites attentions ciblées, la femme tombe dans le panneau. Et pourtant, effectivement, il ne cherche rien de plus auprès d'elle qu'il n'aurait obtenu auprès de la p.te...

Ce qui m'ennuie, c'est le passage où l'on parle de la femme qui vivrait avec un homme, et moyennant une activité sexuelle et des services domestiques contre hébergement, se comporterait pire qu'une p.te... Alors comment? Un femme au foyer serait une p.te, ou plutôt plus juste, serait condamnable? Une femme qui choisirait de laisser travailler son compagnon (le contraire est possible), serait mauvaise?

"Les femmes qui restent avec leurs conjoints parce quelles nont pas les moyens de vivre seules ne font pas autre chose." Et les hommes qui ne veulent pas divorcer de peur de perdre tout leur pognon, et fréquente assidument leurs maitresses, on ne leur donne pas de nom alors?

Les réalités et précarités économiques d'un pays, c'est un chose! Mais pourquoi tout de suite catégoriser des femmes qui vivent leurs vies comme elles le peuvent?

A force d'être trop chiennes de garde, on finit par taper excessivement sur les femmes...
    








"Suite à ce dernier exemple et en y regardant de loin, la prostitution nest finalement pas un moyen déchange économico-sexuel rentable et pratique pour les hommes. Un repas ou un bouquet de fleurs coûte souvent moins cher quune passe, et si lhomme sait bien négocier, il peut obtenir bien plus quun rapport sexuel mais aussi de lécoute, de laffection, des soins domestiques... que lui accordera bien volontiers la femme pour ne pas passer pour une ... "
    






"Ouic sa, com sa elle sera teup et esclave"


:fou
    






"La prostitution féminine c'est ..."


... le tribut que paient collectivement les femmes à la volonté de puissance des hommes : certaines sont ainsi sacrifiées pour préserver les autres.


17/07/2007
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres