Politique idées

Redistribution

Elle a répondu "cela dépendra du nombre d'heure".
je l'accorde, c'est une réponse rapide et floue. Elle eût pu répondre : au minimum.
Cela dit, les contrats aidés n'imposent jamais des rémunérations lesquelles sont fixées entre l'entreprise et le salarié. Si l'Etat s'engage à payer une partie ou l'entièreté du salaire, c'est sans doute à l'image des emploi-tremplins associatifs (ça existe déjà dans les régions PS !!), c'est sans doute avec un maximum. Les modalités resteront à fixer en accord avec les partenaires sociaux.

par rapport au financement, il s'agit de redéployer les 65 milliards d'aide actuellement budgeté et distribuée de manière aveugle et pas aux bons endroits (notamment les réductions loi fillon qui ont créé des trappes à bas salaires dans les grosses entreprises), c'est à dire dans les PME et les TPME qui réinvestissent leurs bénéfices pour grossir (notamment en augmentant les volumes d'emploi), tandis que les très grosses, elles, pour grossir, ne réinvestissent pas les bénéfices mais rachètent leurs concurrents un peu plus faibles, puis licencient les doublons pour augmenter les dividendes reversés aux actionnaires...

Elle l'a dit à plusieurs reprises : il n'est pas question d'augmenter les prélèvements obligatoires. Et je suis persuadée que ce n'est effectivement pas nécessaire : l'argent existe déjà, il suffit de le mettre là où il faut pour réouvrir les verrous de notre économie.


20/04/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres